Apprendre. Partager. Planifier.

Explorez nos nouvelles, articles, blogues et vidéos

Peu de Canadiens tiennent compte des arrangements funéraires dans leur plan financier

Article
Article Affiché le

Survey Finds Few Canadians Incorporate End-of-Life into Financial Plan


			

La mort et les impôts sont les deux aspects les plus inévitables de la vie. Alors, pourquoi tant de Canadiens omettent-ils de tenir compte de leurs derniers arrangements dans leur planification financière globale?

Selon un récent sondage effectué par Arbor Memorial, 68 pour cent des Canadiens considèrent que les coûts d’un service funéraire et d’une inhumation seraient onéreux pour leur famille, mais seulement 28 pour cent d’entre eux prennent soin d’épargner en vue de ces dépenses dans le cadre de leur plan financier global.

Quand on leur a demandé pourquoi ils n’avaient pas tenu compte des funérailles dans leur plan financier, plus d’un tiers des répondants ont déclaré qu’ils étaient trop jeunes pour y penser. Ce chiffre passe à 80 pour cent pour les personnes de 18 à 29 ans et à 50 pour cent pour celles de 30 à 44 ans.

Or, plus vous êtes jeune au moment de prendre des arrangements préalables, plus d’argent vous pouvez épargner en tenant à l’échec l’inflation future. À titre d’exemple, en fonction des calculs relatifs à l’inflation de la Banque du Canada, des funérailles de 15 000 $ en auraient coûté 7 000 $ (environ la moitié moins) il y a 30 ans. C’est donc avantageux d’épargner le plus tôt possible en vue de cet événement inévitable.

Toujours selon le même sondage, plus d’un quart des Canadiens croient que leur assurance ou leur testament prévoit le règlement des frais de funérailles ou d’enterrement, alors que 10 pour cent d’entre eux pensent que leur famille s’en occupera. La planification préalable fait abstraction des jeux de devinettes et soulage votre famille d’un stress émotionnel et financier additionnel pendant une période déjà pénible.

Ceux qui envisagent la planification préalable n’ont pas besoin de faire cavalier seul. C’est important d’avoir une conversation ouverte et honnête avec vos enfants et vos parents âgés. Parlez ensemble, en famille, de vos souhaits de sorte que tout le monde en soit au courant. Souvent, les enfants sont contraints de prendre ces décisions eux-mêmes, ce qui pourrait être évité en ayant des conversations franches dès le début.

Catégories des blogues