Apprendre. Partager. Planifier.

Explorez nos nouvelles, articles, blogues et vidéos

Comment aider des parents ou amis dans le deuil

Par Ann Bacciaglia, blogueuse invitée

Article
Article Affiché le

How to Help When Friends or Family are Grieving


			

Ann Bacciaglia

Ann Bacciaglia

Lorsque votre conjoint décède, vous êtes attristé par le départ de votre partenaire et la dissolution de votre famille. Celle-ci n’est plus entière; il lui manque un gros morceau.

Après le décès de Darin, ma famille nous a grandement aidés, moi et mes enfants. Honnêtement, je n’aurais pas pu survivre sans leur aide. Mon beau-frère et ma belle-sœur, qui habitent à cinq minutes, se sont occupés de nous pendant plusieurs semaines. Ils ont fait en sorte que nous mangions un bon repas tous les soirs et m’ont aidée avec l’entretien ménager. Des tâches simples, comme la préparation des repas, le ménage et les vidanges, peuvent être très accablantes quand on vit un deuil profond.

Les gens ne savent souvent pas comment aider les personnes qui ont vécu un décès. Mon plus grand conseil, c’est de les serrer dans vos bras et de leur demander comment vous pouvez les aider.

Souvent, les gens dans le deuil ne savent pas de quoi ils ont besoin et ne veulent pas déranger les autres. Il y a de nombreuses façons de les aider et, souvent, ce sont les plus petits gestes qui ont la plus grande portée. Voici certaines idées : préparer des repas et les livrer; pelleter la neige ou tondre le gazon; offrir de sortir les vidanges; promener le chien; ou les conduire à des rendez-vous.

Devenir monoparental, c’est à la fois terrifiant et accablant. Si une personne veuve a de petits enfants, offrez de les garder pour lui permettre de participer à un groupe de soutien ou de sortir seule pour quelques moments de solitude. Si elle vit seule, apportez-lui un café et demandez-lui comment l’aider. Elle recherche peut-être seulement un peu de compagnie.

Si vous connaissez une personne veuve qui en arrache, communiquez avec un centre pour familles dans le deuil ou un salon funéraire de votre localité. Ces organismes peuvent lui fournir des renseignements pour l’aider. Peut-être que cette personne a peur, est gênée ou n’a simplement pas assez d’énergie pour recueillir cette information elle-même.

Le plus important, c’est de dire à ces personnes que vous vous souciez d’elles et que vous êtes là en cas de besoin. La perte d’un conjoint est l’une des épreuves les plus difficiles à subir. La gamme d’émotions est vaste et complexe. Rien ne peut vous préparer à cette perte. Le fait de savoir que les gens se souciaient de moi et de mes enfants nous a aidés à traverser ce moment difficile. C’est un long parcours, mais l’amour et le soutien des proches le rend moins pénible.

Catégories : deuil

Catégories des blogues