Comment rédiger un éloge funèbre

Comment rédiger un éloge funèbre

Accueil du blog

L’éloge funèbre est l’un des aspects les plus significatifs de funérailles ou d’une célébration de la vie. Cette allocution vous permet de rendre hommage au défunt en parlant de son vécu et en exprimant ce que cette personne signifiait pour vous. 

Bien que ce soit considéré comme un honneur d’être appelé à prononcer un éloge funèbre, cette requête s’accompagne aussi d’une certaine pression, car elle signifie que vous étiez considéré comme une personne importante dans la vie du défunt. Le sentiment d’anxiété qui accompagne souvent le désir de ‘trouver le ton juste’ peut être particulièrement difficile pendant une période déjà triste et accablante.

Voici certaines idées pour vous aider.

Mettez vos pensées sur papier

La rédaction d’une allocution peut être intimidante, surtout quand on tente de relater un récit chronologique.

Plutôt, commencez par accueillir les participants et les remercier de leur présence. Reconnaissez les différentes relations : certains sont des membres de la famille, d’autres des amis et d’autres encore des collègues, mais tout le monde est réuni pour commémorer une personne qui était importante à leurs yeux.

Vous pourriez ensuite enchaîner avec des faits concernant le défunt : l’importance de sa famille pour lui ou elle, son amour pour son chien, son passe-temps préféré.

L’éloge ne doit pas être un récit chronologique de la vie du défunt. Il peut être une série de vignettes ou d’anecdotes qui brossent un tableau complet de la personne.

Certains exemples :

  • Parlez de votre relation avec la personne (père/ami/membre de la parenté/mentor?)
  • Exprimer ce que le défunt signifiait pour vous. Rédigez ces pensées sous forme de points vignettes.
  • Parlez de ce que vous aimiez de cette personne : son sourire, son dévouement pour son chien, sa capacité d’offrir son soutien quand vous en aviez le plus besoin.

En écrivant ces pensées sur papier, vous serez en mesure de brosser un tableau complet de l’importance de cette personne pour vous, et elles orienteront le ton de votre allocution.

Partagez un récit personnel

Tentez d’inclure un récit personnel que vous êtes à l’aise de partager. Permettez ains aux gens d’obtenir un aperçu de votre relation qui évoquera des souvenirs chaleureux pour eux aussi. C’est toujours agréable d’apprendre quelque chose de nouveau au sujet d’une personne que nous pensions connaître très bien.

L’éloge devrait humaniser la personne que vous honorez et brosser le tableau d’une personne unique.

Certains exemples :

  • N’ayez pas peur de relater une anecdote cocasse, une activité loufoque que vous avez faite ensemble. Cette légèreté ne signifie pas que vous ne ressentez pas la tristesse. Si les autres n’ont jamais entendu cette anecdote, elle leur rappellera aussi des moments drôles.
  • Mettez en lumière leurs plus grandes réalisations – qui ne doivent pas nécessairement se rapporter au travail. C’était peut-être construire une terrasse, participer à un demi-marathon ou assister à un événement sportif important, une chose dont la personne était très fière – et peut-être une activité que vous avez faite ensemble.

N’ayez pas peur de céder à vos émotions

Vous serez sans doute triste au moment de rédiger ou de prononcer l’éloge, ce qui peut exacerber vos sentiments d’anxiété et de pression, ainsi que le désir de ‘trouver le ton juste’. Vous vous surprendrez peut-être à penser que vous décevrez votre être cher si votre éloge n’est pas ‘parfait’.

Or, donnez-vous la permission d’être frustré ou bouleversé. Cela fait partie du processus et, généralement, les tentatives de négliger ces sentiments sont vouées à l’échec. Faites une pause s’il le faut, puis retournez à la tâche quand vous vous sentez prêt et suffisamment fort.

Certains exemples :

  • Soyez indulgent envers vous-même. Reconnaissez que vous vivez un deuil et une période de grande tristesse. N’ayez pas peur de le dire dans votre éloge non plus. C’est important, et aussi difficile.
  • Parlez de ce qui vous manquera le plus : son amitié, ses conseils, son soutien, savoir que vous ne pourriez plus prendre le téléphone pour l’appeler.
  • Parlez de ce que cette personne signifiait pour vous au-delà de son rôle de père, d’ami ou de cousin. C’était peut-être votre personne de confiance, votre rocher, votre meilleur ami.
  • Soyez honnête concernant la difficulté de faire vos adieux.
  • Parlez de ce dont les gens se souviendront de lui et de l’impact qu’il a eu sur chacun de vous.

Votre famille et vos amis sont là pour vous aider

Prenez contact avec ceux qui connaissaient très bien le défunt. Ils ont peut-être une anecdote ou deux que vous pourriez inclure dans votre éloge. Cela vous soulage aussi d’une certaine pression et permet à d’autres de se sentir inclus.

De plus, si vous vous sentez accablé par la tâche, le fait de prendre contact avec d’autres proches peut vous aider à traverser cette étape empreinte d’émotions.

Surtout, n’oubliez pas que tout ce qui compte, c’est que l’éloge soit authentique et sincère et qu’il vienne du cœur. C’est une occasion de rendre hommage à un proche, mais il y a de nombreuses façons d’aimer, d’honorer et de commémorer.

Bookmark or share this article
08/28/2020

Plus de Arbor

Quelle boisson voulez-vous servir à vos funérailles? Répondez à notre sondage
Une manière différente de dire au revoir