Apprendre. Partager. Planifier.

Explorez nos nouvelles, articles, blogues et vidéos

Comment rédiger une note de condoléances

Article
Article Affiché le

How to write a condolence note


			

Ce peut être difficile de s’exprimer par écrit, surtout quand il s’agit de réconforter une personne qui a perdu un être cher. Or, le temps et l’effort consacrés à la rédaction d’une note de condoléances en valent la peine, car même quelques mots dans une carte achetée au magasin montreront aux personnes laissées dans le deuil que vous pensez à elles.

Généralement, vous devriez envoyer votre note sans tarder, soit dans les deux semaines suivant le décès. Si possible, rédigez la note à la main sur du papier à lettres ou dans une carte, plutôt que d’utiliser un ordinateur pour la taper et l’imprimer.

Normalement, on envoie une lettre de condoléances aux personnes les plus touchées par le décès. Cela dit, ne sentez pas que vous devriez seulement en faire parvenir une aux membres de la famille immédiate. Si vous connaissez des amis ou d’autres parents qui étaient proches du défunt, vous pourriez aussi rédiger une carte à leur intention.

Ce n’est pas nécessaire d’écrire un long message. Généralement, quelques phrases sincères suffisent. Exprimez seulement vos condoléances et dites à la personne que vous pensez à elle pendant cette période difficile. Le fait de partager un bon souvenir du défunt peut également représenter une touche attendrissante à votre message.

Voici quelques étapes à suivre :

  1. Reconnaissez la perte et mentionnez le défunt par son nom.
  2. Exprimez vos condoléances.
  3. Mentionnez les qualités spéciales du défunt qui vous viennent à l’esprit.
  4. Terminez la lettre avec une note d’espoir, un souhait ou une expression de soutien, comme « Je pense à toi » ou « Je te souhaite la paix du Seigneur ». Des salutations comme « Sincèrement », « Amitiés » ou « Cordialement » ne sont pas aussi personnelles.

Selon votre relation avec la personne laissée dans le deuil, vous pourriez aussi offrir votre aide. Plutôt que de dire « Si je peux faire quoi que ce soit, dis-le-moi », soyez spécifique. Par exemple, « Je vais t’appeler la semaine prochaine pour fixer une heure où je peux garder tes enfants » ou « Je vais prendra ta relève pendant que tu es absent du bureau »  sont des offres d’aide beaucoup plus utiles.

Catégories : deuil, funérailles

Catégories des blogues