Apprendre. Partager. Planifier.

Explorez nos nouvelles, articles, blogues et vidéos

Une leçon de Gord Downie : vivez comme si vos jours étaient comptés

Article
Article Affiché le

A Lesson from Gord Downie: Live Like You’re Dying


			

Que vous soyez un fervent amateur du Tragically Hip, ou que vous n’en ayez jamais entendu parler, vous connaissez sans doute Gord Downie.  Nous avons tous été touchés par sa situation, peut-être en raison de son statut de vedette, mais sans doute plutôt en raison de sa façon de nous montrer comment vivre pleinement chaque jour parce qu’on ignore combien il nous en reste.

Gord Downie était Canadien jusqu’à la moelle. Originaire de Kingston, en Ontario, il a transformé le groupe de musique qu’il a fondé à l’école secondaire en une carrière de longue date, et ce, avec passion, travail ardu et joie de vivre.  En décembre 2015, pendant qu’il vivait son rêve, le chanteur principal du Tragically Hip a appris qu’il souffrait d’un cancer du cerveau terminal.  Cette maladie lui a d’abord dérobé sa capacité de faire ce qu’il adorait – composer des chansons et se produire en spectacle, pour ensuite lui enlever la vie à l’âge de seulement 53 ans.

Entre le moment où il a reçu ce diagnostic fatidique et la date de son décès, moins de deux ans plus tard, Downie n’a jamais demandé « Pourquoi moi? » ni renoncé à la vie. Plutôt, il a vécu à fond devant l’imminence de son décès. Il a célébré la vie, resserré ses liens avec sa famille, ses amis et ses amateurs, et accompli beaucoup pour créer un monde meilleur.  C’est ce qu’il laisse en héritage, autant que les décennies de musique qu’il a créées.

Plutôt que de modérer ses activités, il a continué de se produire en spectacle dans le cadre d’une dernière tournée d’un bout à l’autre du pays avec le Tragically Hip. Son dernier album, qui vient de paraître, regorge de récits sur l’amour, la vie, les émotions et l’inspiration.

Downie conviendrait sans doute du fait que sa réalisation la plus importante réside dans l’attention qu’il a dirigée sur la situation déplorable des Autochtones au Canada en racontant le récit émouvant de Chanie Wenjack.  Chanie avait seulement 12 ans quand, en 1966, il est mort de faim et de froid après s’être enfui d’un des nombreux pensionnats amérindiens du Canada pour tenter de retourner chez lui.  Downie a créé un album, un livre et un film intitulés Secret Path (Le sentier secret) pour mettre en lumière l’histoire Chanie, de sorte que nous n’oubliions jamais ce point sombre de l’histoire du Canada et que celui-ci ne se répète jamais.  Par l’intermédiaire de son œuvre de bienfaisance, le Gord Downie & Chanie Wenjack Fund, il fait don de la totalité du produit du Secret Path au Centre national pour la vérité et la réconciliation de l’Université du Manitoba.

À l’instar du décès de nombreuses vedettes au cours des deux dernières années, celui de Downie nous fait une fois de lus réfléchir. Nous  pleurons la disparition d’une personne que nous ne connaissions pas personnellement, mais qui a eu un impact sur notre vie. Pour plus de renseignements à ce sujet, listez l’article Décès des vedettes et notre propre mortalité (en anglais).

Downie a influencé de nombreuses générations avec sa musique, son désir de créer un monde meilleur et sa façon d’établir une connexion avec les gens.  Vu son énergie et sa passion, on s’attendait presque à

Catégories : commémorations, deuil

Catégories des blogues