Apprendre. Partager. Planifier.

Explorez nos nouvelles, articles, blogues et vidéos

Le décès d’un collègue laisse plus qu’un bureau vide dans son sillage

Par Shannon Burberry, gestionnaire de salon funéraire, Forest Lawn Funeral Home & Cemetery

Article
Article Affiché le

The Death Of A Co-Worker Leaves More Than An Empty Desk Behind


			

Shannon Burberry

Shannon Burberry

  

Le décès d’un membre de la famille n’est jamais facile à traverser, surtout en raison des émotions vives qu’il suscite chez les personnes vers qui vous avez tendance à vous tourner pendant des périodes de deuil. Mais, qu’est-ce qui se passe quand un décès touche votre famille professionnelle?

Bien que vous ne soyez pas apparentés par le sang, des liens spéciaux se forment lorsque vous passez environ 40 heures par semaine avec les mêmes personnes. Même si vous êtes là pour appuyer vos collègues, le monde des affaires n’arrête pas de tourner lorsqu’il y a un décès en milieu de travail.

Quand vos collègues sont comme des membres de la famille

Bon nombre de Canadiens adultes passent beaucoup de temps au travail. Dans certaines industries, ce temps l’emporte sur les moments passés à la maison.

Quelle que soit votre profession, votre vie est touchée quotidiennement par vos collègues. Bien que dans certains cas, les liens ne soient pas très étroits, dans de nombreux autres cas, ces personnes deviennent comme des membres de notre famille.

Tout au long de ma carrière, j’ai eu l’occasion de collaborer avec des personnes de même mentalité que j’ai commencé à apprécier au-delà de notre relation de travail. Il y a 20 ans, j’ai perdu très soudainement l’une de ces personnes. Ce fut non seulement une perte énorme pour notre entreprise, mais aussi pour moi personnellement. Malgré notre tristesse, nous savions, à titre de directeurs de funérailles, ce que nous devions faire après son décès pour rendre hommage à sa mémoire.

Les jours et mois qui ont suivi son décès ont été pénibles. C’était difficile de ne pas pouvoir nous tourner vers lui quand nous avions besoin de son expertise ou de son opinion. Son décès a laissé un vide énorme, qu’il comblait de son vivant avec ses observations, sa camaraderie et son sens de l’humour. Certes, il y a eu beaucoup de tristesse dans les semaines qui ont suivi son décès, mais aussi des périodes de joie quand nous avons pu raconter des anecdotes à son sujet et nous remémorer les moments agréables passés ensemble. C’est important de ne pas oublier ces souvenirs et de se rappeler des sentiments que cette personne évoquait de son vivant.

Certains des moments les plus mémorables de ma carrière sont survenus quand je travaillais avec lui. Il a laissé une impression indélébile sur ma vie. Sa photo est toujours bien en vue dans le hall d’entrée pour rendre hommage à tout ce qu’il a fait pour ses collègues et sa communauté.

Une présence difficile à remplacer

Une chose qui n’est pas immédiatement évidente quand vous vivez votre deuil, c’est le vide que cette personne laisse. Il faudra du temps pour pourvoir son poste, ce qui peut aussi s’avérer problématique. Ce n’est pas facile de rebâtir la structure de l’entreprise et le rôle que cette personne jouait chaque jour. La situation peut devenir encore plus accablante si c’est le propriétaire ou le chef de l’entreprise qui est décédé, ce qui peut provoquer, en outre, de nombreux changements structurels et opérationnels.

Alors que le décès d’un proche peut représenter une occasion de marquer une pause, en affaires, c’est important de maintenir le statu quo pour continuer d’aller de l’avant. Le fait de bénéficier d’une équipe qui unit ses forces pendant cette période peut aider vos clients à continuer le niveau de service auquel ils s’attendent de votre entreprise.

Il n’y a pas de bonne ou mauvaise façon de vivre son deuil

Tout le monde fait face à un décès différemment et, selon l’employeur, il se peut que les employés puissent consulter un professionnel en matière de soutien au deuil pour confronter leurs sentiments.

Fait tragique, les gens trouvent la mort dans l’exercice de leurs fonctions ou lors d’accidents du travail, ce qui a pour effet d’accroître la détresse et la tristesse de leurs collègues. Dans ces cas, un soutien au deuil devrait être offert immédiatement aux personnes les plus proches de la situation ou profondément touchées par ce décès. Il y a une foule de services de soutien et de ressources à votre disposition pour vous aider à faire face à votre deuil.

Le plus important, c’est de reconnaître et de respecter vos sentiments. Personne n’est jamais véritablement seul : vos collègues peuvent représenter une excellente source de soutien lorsque vous vous appuyez les uns sur les autres lors de moments difficiles.

Catégories : deuil

Catégories des blogues