Apprendre. Partager. Planifier.

Explorez nos nouvelles, articles, blogues et vidéos

Cinq façons de déguster
un repas en solo

Article
Article Affiché le

Five Ways to Enjoy Meals for One


			

Plus de Canadiens que jamais vivent seuls. Selon le recensement de 2016, les ménages d’une seule personne  sont maintenant plus nombreux que tous les autres modes d’habitation. D’après les experts, vivre seul peut être une expérience véritablement positive pour ceux qui choisissent d’être autonomes. La préparation de bons repas est une excellence façon de le faire.

Voici cinq façons de préparer des repas à la fois sains et agréables.

1. Planifiez votre semaine

  • Indiquez vos engagements sur votre calendrier pour voir vos priorités et vos disponibilités.
  • Choisissez un thème culinaire pour la semaine afin de limiter votre liste d’épicerie. Par exemple, le poulet est une excellente base qui peut être utilisée pour une gamme variée de repas!
  • Prévoyez des quantités qui vous permettront d’utiliser les restes les soirs où vous êtes fatigué ou pressé.
  • Collectionnez les recettes pour une personne ou divisez à l’avance les quantités d’ingrédients de vos recettes préférées afin d’éviter la confusion.
  • Indiquez quand vous pensez manger au restaurant ou commander à domicile.

2. Faites des achats judicieux

Après avoir planifié vos repas pour la semaine, faites votre liste d’épicerie. Faire des achats judicieux, c’est acheter des articles qui dureront toute la semaine pour éviter de devoir retourner à l’épicerie. Privilégiez les aliments en conserve ou congelés, comme les légumes verts, les bleuets et le poisson, qui représentent une excellente façon de stocker votre cuisine.

Des achats judicieux, c’est aussi acheter seulement les articles que vous pourrez manger avant qu’ils se gâtent. Demandez à votre boulanger s’il peut vous vendre seulement la moitié d’une miche de pain, ou obtenez uniquement le nombre de tranches de jambon dont vous aurez besoin pour vos sandwiches de la semaine au comptoir de charcuterie. Vous pouvez même demander au boucher de trancher la viande en portions individuelles pour pouvoir les congeler et décongeler selon vos besoins.

Les fruits semblent être la plus grande source de difficultés, mais songez à acheter quelques fruits mûrs, comme des bananes, et d’autres qui sont encore verts, mais qui mûriront pendant la semaine. S’ils ne mûrissent pas assez vite, vous pouvez souvent accélérer le processus, comme en plaçant les bananes dans un bol avec des tomates.

3. Préparation des repas

Choisissez une journée (le dimanche est populaire) pour préparer des repas pour la semaine entière. En investissant un peu de temps, vous pourrez radicalement réduire le temps requis pour préparer vos repas quand vous avez faim.

Reprenez le thème choisi au moment de planifier vos repas, comme le poulet. Le jour voulu, vous pourriez le rôtir ou – pour un repas encore plus facilement préparé – en acheter un déjà rôti, qui est souvent offert au même prix. Désossez-le en portions pour la semaine et congelez ce que vous ne mangerez pas dans les deux prochains jours. Vous pourriez les utiliser pour apprêter des burritos, les ajouter à une salade, les utiliser comme garniture pour une pizza ou comme plat principal. Voilà cinq idées-repas faciles à assembler!

Parmi les autres repas pouvant être préparés à l’avance, citons la lasagne, le chili et les empanadas. Pour les accompagnements, rôtissez ou congelez les légumes à l’avance pour les ajouter à un sauté ou à une soupe.

Si vous aimez les desserts, préparez la pâte à biscuits à l’avance et congelez-la sous forme de biscuits individuels pouvant être cuits pendant que vous mangez votre souper en semaine. Il s’agit là d’une excellente solution pour gagner du temps si vous aimez les pâtisseries, mais que vous voulez éviter de gaspiller en cuisant la fournée entière ou tenir en échec les excès de calories!

4. Gâtez-vous

Voilà l’occasion de mijoter les plats que vous aimez. Mangeriez-vous volontiers des choux de Bruxelles quatre jours de suite? Essayez-le! Vous êtes votre propre convive!

Gâtez-vous aussi en mettant la table. Faites de votre repas un événement. Choisissez vos fleurs préférées, cueillez des fines herbes dans votre potager et écoutez votre musique favorite.

Pour essayer une cuisine que vous ne prépareriez pas généralement vous-même, songez à vous payer la traite en allant au restaurant ou commandant à domicile. Les ingrédients exotiques que vous utiliseriez pour une seule recette risquent de se gâter. Dans ces cas, une sortie au restaurant est en fait plus abordable. Si vous êtes un peu gêné de manger seul, apportez un livre, prenez place au bar ou faites une recherche en ligne de restaurants où d’autres convives solos se disent confortables.

Une excellente option, surtout si vous êtes une personne à mobilité réduite, consiste à vous inscrire à un service de livraison des repas. Des entreprises telles que Heart to Home Meals  et des œuvres de bienfaisance comme le programme de la popote roulante de la Croix-Rouge sont offerts à plusieurs endroits au Canada et livrent des repas fraîchement préparés à votre domicile. Ils sont souvent plus abordables et sains que les sorties au restaurant et vous offrent des repas adaptés à vos exigences alimentaires. Et vous n’avez pas besoin de faire l’épicerie!

5. Invitez un ami

De temps à autre, invitez un ami à manger! Réunissez-vous entre amis dans un marché ou un restaurant, ou invitez un ami à préparer une nouvelle recette avec vous.

À l’instar d’un repas équilibré, qui est bon pour votre santé physique, un juste équilibre entre les repas en solo ou entre amis est bon pour votre santé mentale. Soyez à l’affût d’occasions de partager l’expérience, même si vous êtes tout aussi à l’aise de manger seul.

Catégories des blogues